iXblue lauréat du Plan de relance dédié à l’investissement industriel dans les territoires

21 December.
2020

  Reading time : 2 min.

 

Siège d'iXblue à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

 

Dans le cadre du fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires, iXblue bénéficiera du soutien de l’État, avec une subvention à hauteur de 800 000 euros pour le développement d’une nouvelle ligne de production dédiée aux gyroscopes spatiaux.

Grâce au soutien de l’Etat, iXblue investira dès janvier 2021 sur son site de Saint-Germain-en-Laye (78), labélisé territoire d’industrie, dans la création d’une ligne de production pour un nouveau gyroscope spatial. Destiné aux nouvelles générations de satellites qui embarquent des systèmes plus compacts, moins énergivores et plus économiques, ce gyroscope répond aux attentes d’un marché en pleine croissance.

« Nous finalisons le développement de ce gyroscope ultra-compact, et iXblue doit désormais augmenter ses capacités de production. Grâce à ce soutien, notre capacité d’investissement est confortée et nous pouvons accélérer notre développement sur ce marché très prometteur », déclare Guillaume Lecamp, responsable des activités spatiales chez iXblue.

 

« Nous nous réjouissons d’avoir été sélectionnés par l’Etat, que nous remercions, »  ajoute Fabien Napolitano, Président d’iXblue. « Ce projet aura des retombées directes pour le territoire, en matière d’emplois avec la création de métiers à haute valeur ajoutée, mais aussi pour les fournisseurs locaux d’iXblue, puisque 65% des commandes nécessaires à la mise en œuvre de ce projet se feront en Ile-de-France ».

Groupe industriel français indépendant, iXblue est une ETI spécialisée dans la conception et la fabrication de composants et de systèmes de haute technologie notamment dans le domaine de la navigation inertielle. Son savoir-faire dans le domaine des gyroscopes spatiaux est mondialement reconnu grâce à la gamme Astrix, développée en partenariat avec Airbus Defence & Space depuis 20 ans, et qui comptabilise plus de 100 ans cumulés de vol en orbite. Ses gyroscopes équipent des satellites d’observation de la terre, de télécommunications ou de géolocalisation comme la constellation Pléiades, Planck, SPOT, MeteoSat, Sentinel ou encore Galileo.